Cartes postales

Ce site présente actuellement une collection de 650  cartes postales (630 dans l'album + 20 dans les archives), représentatives de ce qu'on peut appeler l'âge d'or de la carte postale en France. SimonJeanjean était évidemment conscient de cette richesse en constituant son album, dont il eut l'idée très tôt, avant la guerre, dès son service militaire (cf. par exemple la carte n° 428).

La carte postale à la Belle époque

La carte postale est un "article de librairie et d'art appliqué". Quelques chiffres pour décrire cette floraison industrielle (1) :

  • en 1904, la maison Bergeret à Nice emploie 150 ouvriers, travaillant sur 1000 m2, et 'sortent' 100 000 cartes par jour
  • on s'accorde à estimer que vers 1910, près de 33 000 personnes sont employées dans ce secteur
  • entre 1904 et la guerre on relève en moyenne plus de 30 maisons d'édition dans chaque région

La guerre, loin de freiner cette activité, entretient et accroit la demande comme le montre l'exemple de Simon Jeanjean.

(1) Source : La carte postale : son histoire, sa fonction sociale / Aline Ripert, Claude Frère. Paris : CNRS ; Lyon : P.U. Lyon, 1983. 195 p.

Recherches

On peut ici faire des recherches, à l'aide des index accessibles en page d'accueil et  au moyen du bouton 'rechercher' :

  • par lieux (lieux représentés sur les cartes : 70 entrées - France, Alsace-Lorraine et Rhénanie)
  • par éditeurs (120 entrées)

En revanche les dates d'édition, très rarement indiquées sur les cartes, ne constituent pas un critère de recherche.

Les autres critères de recherche (lieux d'envoi, expéditeur, destinataire) concernent le texte et la correspondance.

Image et texte : un certain décalage

Le lieu d'expédition ne s'identifie pas nécessairement au lieu représenté sur la carte. L'album est souvent placé à cet égard sous le signe d'un certain décalage : l'album du temps de guerre offre en majorité des images paisibles. Simon Jeanjean, conscient de ce décalage, y a ajouté des séries entières de cartes vierges destinées à illustrer les batailles et les destructions.

Exemples concernant le rapport texte-image :

  • carte n° 483 - Lunéville, Hôtel de ville et square, envoyée d'Edenkoben en Rhénanie. Post-scriptum : "Plus de carte de Bochie, je t'envoie des de Lunéville"
  • carte n°231 - Verdun, la Meuse et la porte Chaussée. Image particulièrement paisible envoyée des tranchées et relatant les affres du front.
  • carte n° 238 - monument 'Aux défenseurs de Verdun', siège de 1870 : une guerre de retard.
  • carte n° 266 - Contrexéville, hôtel Harmand : cette fois, en revanche, l'illustration est directe. "La flèche indique la fenêtre au premier étage de la chambre que j'occupe". Simon Jeanjean commente ou utilise assez souvent les images de ses cartes.

Quelques liens pour en savoir plus

Les cartes postales sont bien présentes sur internet, on a donc l'embarras du choix. Nous conseillons, en vue d'informations complémentaires :

L'interview

Le Fonds Jeanjean


Présentation