De mai à début juillet 1915. - Saint-Nazaire (2)

De nombreuses cartes manquent ici. Pas de cartes d'avril (à partir de la carte n° 107 du 25 mars) ni de début mai. Dans le chapitre précédent il envisageait de retravailler chez Tourniéroux. A-t-il pu y rester plus d'un mois ? De retour à St Nazaire, il s'y trouve mieux que lors de son premier séjour.

Les distractions ne manquent pas, les occasions de promenade sont nombreuses et les compagnons sont plus agréables. Encore bien des incertitudes, pour lui sur sa santé et sur ses déplacements futurs ; pour nous sur l'enchaînement des événements ou tout simplement sur le lieu exact d'où il écrit. Ainsi, les cartes 169-175 de l'Immaculée, village ou quartier des environs de St Nazaire où il logera dans un second temps, sont placées faute de mieux en première position, alors qu'il fait mention de son arrivée à l'Immaculée dans les cartes 176-173 placées bien après. Cet enchaînement est à reconsidérer.

Du reste ce chapitre est placé sous le signe de l'attente. Balades en bord de mer, cueillettes, pique-nique, le temps est comme suspendu. Jusqu'à ce qu'à la fin il reprenne son cours, pour s'accélérer subitement, on le verra, au chapitre suivant...

Correspondance