Eté-automne 1916. - Dans la Somme et dans le Nord

Grande incertitude dans ce chapitre à propos des dates. Même notre intitulé "dans la Somme et dans le Nord" n'est sans doute pas satisfaisant, sinon par rapport au chapitre suivant (Moselle...) où il se trouve "beaucoup mieux que dans la Somme". On s'en contentera à titre provisoire.Si les lieux sont connus, correspondant généralement aux cartes d'après quelques indices, les dates ne sont jamais indiquées, et l'enchaînement entre les séries est problématique.

Nous avons choisi dans un premier temps de commencer par Villers-Bretonneux (non loin du front, l'été, sous une forte chaleur, dit-il), avant Ansauvillers dans l'Oise (dépôt arrière ; mention de son pied gelé ; quelques cartes datées du mois de septembre), enfin Beauvais, et une carte reproduisant le placard de Abel Faivre édité à l'occasion de l'emprunt de 1916 ("2e emprunt de la défense nationale - On les aura !").

Cet enchaînement est-il le bon ? La carte "On les aura" date-t-elle de cette même période ? La bague reçue par sa femme (carte n° 355) peut-elle être celle qu'il lui avait envoyée des tranchées de Verdun (carte n° 277) ? Quel fut son véritable parcours entre dépôts, hôpitaux et front ? Autant de questions qu'une analyse plus poussée permettra d'approfondir, notamment grâce aux numéros de jours, faute de mieux, souvent cités dans les cartes ("reçu ta lettre du tant")...

Correspondance