accueil > Actes de colloques > Arts du faire

Arts du faire : production et expertise

Sous la direction de Anne Beyaert-Geslin, Jacques Fontanille et Maria Giulia Dondero

La sémiotique s’est constituée comme discipline autonome en faisant des choix méthodologiques précis. La sémiotique de Greimas en particulier s’est consacrée à l’énonciation énoncée. Elle a choisi d’observer la textualité même, les traces de la production textualisées et non les pratiques qui les ont produites.
Or la compréhension des œuvres d’art suppose qu’on ne les analyse pas seulement comme des textes mais qu’on tienne compte de leurs substances et matérialités, du modus operandi et du temps de l’élaboration, toutes dimensions rapportées, non pas à une instance désincarnée, mais à un acte corporel de production.
L’enjeu de ce dossier est donc de déplacer l’attention du texte vers les pratiques pour envisager l’analyse des arts de la production, les arts étant donnés pour des synonymes d’habiletés et de savoir-faire.

3 et 4 mars 2006

Jacques Fontanille, Anne Beyaert-Geslin et Maria Giulia Dondero
Introduction
Patrizia Violi
Énonciation textualisée, énonciation vocalisée : arts du dire et sémiotique de l’oralité
Maria Giulia Dondero
Le texte et ses pratiques d’instanciation
Andrea Valle
« Mettre au monde le monde ».
Sur la relation entre sémiotique de la production  et production sémiotique
William Fiers
Perspective and the geometric control of the pictorial act
Pierluigi Basso-Fossali
Création et restructuration identitaire. Pour une sémiotique de la créativité
Anne Beyaert-Geslin
Faire un point
Émilie Granjon
Sémiotique de la « Taille » : l’ésotérisme à l’œuvre
Jean-François Bordron
L’œuvre absente. Réflexion sur la pratique et sur ses objets
Sémir Badir
La production de la sémiosis. Une mise au point théorique
Yves Jeanneret
Faire avec le faire communicationnel : les prétentions de la sémiotique face à l’horizon des pratiques
Jacques Fontanille
La sémiotique est-elle un art ? Le faire sémiotique comme « art libéral »