accueil > Pulim-sémiotique > L’espace et le sens

L’espace et le sens : Germinal d’Émile Zola

Denis Bertrand

La sémiotique a-t-elle quelque chose à dire sur la littérature en tant que sœur des « beaux-arts » ? Peut-elle rendre compte des raisons d’une réussite d’écriture ? – Intention naïve, dira-t-on, que de vouloir découvrir, sur la base des seules méthodes structurales, pourquoi une œuvre nous captive. Si le problème, et son enjeu, sont immenses (car il y va de la constitution d’une esthétique structurale), le terrain choisi pour l’aborder est, lui, partiellement déchiffré : l’écriture dite « réaliste » relève d’une poétique dotée de ses mécanismes propres.
A la suite notamment de A. J. Greimas, de H. Mitterand et de Ph. Hamon, D. Bertrand en reprend ici l’analyse et en approfondit la portée grâce à une exploration systématique des figures de la spatialité dans le Germinal de Zola. Transcendant les distinctions entre figurativité et abstraction, un imaginaire topologique régit les divers niveaux de signification du roman et en garantit l’efficacité symbolique.

(Éditions Hadès-Benjamins, diffusion PULIM)

Couverture du numéroloupe

  • ISBN : 2-905572-02-7
  • publié le 30 avril 1985
  • 241 pages