Les 10 dernières thèses - Université de Limoges http://epublications.unilim.fr/theses Les thèses de doctorat soutenues à l'Université de Limoges sont mises en ligne par le Service Commun de la Documentation depuis 2003, en texte intégral et en libre accès, au format PDF (et/ou HTML). Ce dispositif répond à une politique constante de large diffusion et valorisation des résultats de la recherche. La mise en ligne d'une thèse est néanmoins subordonnée à l'autorisation de l'auteur et du jury de soutenance. A ce jour 932 thèses de l'Université sont consultables en ligne. fr Bulinus sp : Epidémiologie moléculaire, structure génétique et phylogénie dans trois pays africains Rima ZEIN EDDINE http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9156 Les mollusques d’eau douce du genre Bulinus servent d’hôtes intermédiaires pour le développement des stades larvaires des parasites du groupe Schistosoma (Digenea, Plathelminthes). Malgré leur importance dans la transmission de ces parasites, l'histoire évolutive de ce genre reste à clarifier. L’élaboration des plans de gestion de transmission de ces parasites nécessite une bonne connaissance de la biologie des bulins, de la structure génétique de ces populations afin de clarifier l’histoire évolutive de ce genre et son rôle dans la coévolution hôte /parasite. Fort de cela, nous nous sommes proposée d’étudier d’une part la phylogénie de sept espèces des bulins originaires de plusieurs pays africains à l’aide de trois types de marqueurs moléculaires : la région de l’ADN mitochondrial (Cox1), les séquences ribosomiques nucléaires (ITS, 18S et 28S) et d’autre part la structure génétique des populations égyptiennes de B. truncatus à l’aide des marqueurs microsatellites. Les résultats portant sur l’étude phylogénétique ont permis de mettre en évidence des niveaux élevés de diversité haplotypique et nucléotidique chez les sept espèces étudiées. De nouveaux haplotypes ont été détectés dans chaque pays, et semblent spécifiques à la région. En revanche, nous avons détecté une diversité génétique inférieure au sein des populations égyptiennes de B. truncatus par rapport aux individus originaires de l'Afrique sub-saharienne, ce qui pourrait suggérer une existence plus récente de B. truncatus en Afrique du Nord (Egypte), par rapport à l’Afrique noire (Cameroun et Sénégal). Quant à l’étude de la structure génétique de B. truncatus, un taux d’hétérozygotie élevé, et une forte structuration ont été détectés chez les populations égyptiennes de B. truncatus. Cette structuration se traduit par l'existence de quatre clusters bien distincts, et elle est caractérisée par un taux relativement faible de flux de gènes. Nos travaux ont permis d’avoir une meilleure compréhension de la phylogénie et la structure génétique de ce genre. Ceci permettra de proposer une nouvelle approche pour la lutte contre cette parasitose. Mon, 20 Oct 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9156 Evolution dans la région de l'Afrique centrale des règles foncières et d'urbanisme Joseph NGOMSIK-KAMGANG http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9137 Cette thèse a pour objectif de démontrer que la meilleure connaissance de l’évolution foncière, matière première de l’urbanisation, passe par l’étude des sociétés précoloniales. En effet, une telle étude fait connaître : -les systèmes juridiques précoloniaux et leur évolution interne ; -l’organisation des sociétés précoloniales ; -les règles foncières et l’organisation économique. En effet, connaître les sociétés précoloniales, c’est connaître l’origine des conflits fonciers qui ont empêché les autorités coloniales et qui empêchent les gouvernements postcoloniaux de mettre en oeuvre les abondants textes fonciers et urbanistiques modernes en vigueur. En partant ainsi de la source, nous voulons démontrer que colonisateurs et Etats postcoloniaux, en voulant imposer les règles modernes aux règles coutumières dont ils ignoraient le fonctionnement réel, sont à l’origine du malaise foncier et urbanistique qui gangrène les villes et les campagnes des ex-territoires dépendants de l’Afrique au Sud du Sahara et notamment ceux de l’A.E. et du Cameroun.Les politiques économiques successifs ont été plus fortes que celle qui préconisait l’étude préalable des coutumes des peuples que l’on voulait dominer. Cette étude était pourtant le gage de la réussite des réformes envisagées. Les Etats postcoloniaux, on peut le regretter, ont poursuivi la voie tracée par les puissances coloniales. Cette reconnaissance des tenures va faire apparaître deux systèmes juridiques en matière foncière : le droit foncier écrit auquel sont soumis les « Assimilés » et le droit foncier coutumier qui régit les Indigènes. Ce double statut foncier a rendu difficile la réglementation de l’utilisation des sols et favorisé la persistance de l’urbanisme domanial qui empêche l’application des règles urbanistiques et foncières. De plus, elle va freiner le rythme imposé par les puissances coloniales pour faire évoluer les coutumes foncières africaines : Les avantages accordés aux indigènes pour immatriculer leurs terres, étaient restés jusqu’à 1950, sans conséquence notable sur les Indigènes qui continuaient à utiliser leurs selon les règles coutumières. Très peu d’Africains authentiques avaient immatriculé les terres. L’instauration du domaine éminent, moyen de priver les collectivités villageoises d’une partie des collectives, a été très sévèrement critiquée tant par certains juristes occidentaux, africains que par certains hommes politiques. Mais ces contestations venues de tout horizon, n’avaient pas empêché les puissances coloniales de mettre en place des statuts foncier et domanial de plus en plus sophistiqués, qui seront repris après l’indépendance, par les nouveaux Etats. Jusqu’aux années 1945, les règles d’hygiène vont permettre aux autorités coloniales de modeler les centres urbains, sans se préoccuper des exigences urbanistiques. A partir de cette date, une législation d’urbanisme, l’ordonnance du 18 juin, est adoptée. Ce texte et son décret d’application de 1946, constitue la charte urbanistique des colonies. A partir de 1945, est adoptée pour toutes les colonies, la Charge de l’urbanisme : l’ordonnance du 18 juin 1945, relative à l’urbanisme aux colonies, suivie de son décret d’application de 1946. Pour la première fois, le gouvernement français prend en considération les problèmes d'urbanisme rencontrés OUTRE-MER. Toutefois, les textes de 1945 et 1946, n’ont pas mis un terme à la politique de l’urbanisation domaniale qui a continué à se faire au détriment des règles d’urbanisme qui viennent d’être mises en place. A la veille des indépendances de 1960, les trois Etats étaient dotés des règles urbanistiques et foncières équivalentes à celles appliquées en France. A partir des années 1960, ces textes sont actualisés par les législateurs nationaux qui les ont rendus plus sévères dans leur ensemble : généralisation des documents d’urbanisme, obligation avec une période transitoire, de l’immatriculation foncière, renforcement des législation domaniales, interdictions assorties des sanctions, de l’occupation du domaine privé de l’Etat,sans autorisation pour mieux utiliser les terres vaines et sans maître, pour les besoins économiques, les nouveaux Etats ont inventé de nouvelles terminologies : « domaine national, domaine de l’Etat, domaine populaire… ». C'est le cas du Cameroun et du Sénégal. De plus, les textes d’urbanisme ajustés, exigent le respect par tous les constructeurs publics ou privés, des autorisations de construire. Mais, la mise en application de ces textes, ne suit pas sur le terrain, pour les raisons politiciennes qui poussent les responsables urbains à continuer la politique d’urbanisation domaniale, facteur de l’urbanisation anarchique qui caractérise l’Afrique noire. Ainsi, disposé des lois et réglementations sophistiquées ne suffit pas, quel que soit le secteur d’activités (urbanisme, sols, construction, assainissement, environnement, transports…) : le plus important, est de les faire appliquer par tous les intervenants ( citoyens, entrepreneurs et pouvoirs publics) par le biais d’une surveillance concrète dans les lieux où s’exercent les activités quotidiennes soumises aux différents textes en vigueur. En ce qui nous concerne , les recommandations faites à l’issue de cette étude, ne serviront à rien, si la mise en application des textes en vigueur, n’est pas faite : mettre fin aux heurts et malheurs de l’urbanisation africaine et notamment de l’Afrique, dépend de la volonté des Etats de faire appliquer les textes d’urbanisme et fonciers en vigueur, par l’abandon de la politique de l’urbanisation domaniale qui caractérise les quartiers dits « africains » par opposition aux quartiers dits « européens», où résident les Occidentaux et les bourgeois locaux. Fri, 17 Oct 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9137 Contribution au développement de nouveaux instruments pour la modélisation des transistors hautes fréquences Maissa JAAFAR-BELHOUJI http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9142 Ces travaux portent sur le développement et l’automatisation d’un banc de mesure permettant la caractérisation des niveaux profonds dans les transistors. Tout d’abord, une série de caractérisations statiques et dynamiques a été réalisée afin de déterminer les limites de fonctionnement et les effets parasites des composants suivants: le MHEMT InAlAs/InGaAs et le HEMT InAs/AlSb. Ensuite un banc de mesure basé sur le principe de relaxation isotherme a été modernisé et automatisé. Il permet à partir de la mesure du courant de drain dans une plage de température, de déterminer la signature des pièges présents. Ce banc a permis la caractérisation et la localisation des pièges dans les deux structures citées précédemment. Une fois caractérisés, les pièges dans le MHEMT InAlAs/InGaAs ont été modélisés à l'aide d'un circuit électrique représentant les phénomènes de capture et d'émission d'électrons (ou de trous). Un circuit amplificateur à base du MHEMT incluant le modèle de pièges, a été conçu. En variant le point de polarisation du circuit et la température, on a vu que la présence des pièges entraîne une dégradation du gain et une diminution de la fréquence de coupure qui peuvent atteindre 3,9 dB et 1,5 GHz respectivement. Fri, 17 Oct 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9142 Le droit à l'exécution forcée Alain-Douglas WANDJI KAMGA http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9118 La réflexion sur la nature juridique et l'effectivité du droit à l'exécution forcée s'inscrit dans un mouvement d'ensemble incontournable en droit interne comme en droit international. L'approche comparative fondée sur les systèmes juridiques camerounais et français, enrichie de divers instruments et systèmes internationaux et régionaux, permet d'affirmer que le droit à l'exécution forcée est un droit subjectif et fondamental. Il est reconnu à toute personne titulaire d'un titre exécutoire. La recherche permanente d'un équilibre délicat mais nécessaire entre les droits et intérêts des différentes parties ainsi que la prise en compte des impératifs de l'ordre public et de l'intérêt général, délimitent le domaine du droit à l'exécution forcée. Pour être plus efficace, ce droit doit être construit autour des principes de négociation et de transparence. A ces deux principes nous proposons d'ajouter un autre, celui de la gestion préventive du risque d'inexécution. Thu, 16 Oct 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9118 Transcription et épissage des gènes d’immunoglobulines non-productifs Aurélien TINGUELY http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9129 Les recombinaisons V(D)J génératrices de de la diversité des immunoglobulines (Ig) provoquent, dans deux tiers des cas, l’apparition de PTC pouvant entraîner la production d’Ig tronquées potentiellement néfastes pour la cellule B. Différentes études ont montré que les allèles d’Ig contenant des PTC sont transcrits mais subissent une régulation posttranscriptionnelle considérable diminuant ainsi le taux d’ARNm codant pour une Ig tronquée. Les projets développés lors de cette thèse ont consisté à poursuivre l’identification des différents processus mis en jeu au cours de la surveillance des transcrits d’Ig nonproductifs et à quantifier leur contribution respective au cours du développement B. L’étude de la surveillance des ARN de chaînes lourdes d’Ig (IgH) a révélé une transcription identique des allèles productifs (VDJ+) et non-productifs (VDJ-). De plus cette étude a mis en lumière qu’une coopération très efficace des mécanismes de surveillance des ARNs (NMUP : nonsense-mediated up-regulation of pre-mRNA, NAS : nonsense-associated altered splicing et NMD : nonsense-mediated mRNA decay ) permettait de diminuer drastiquement le taux d’ARNm IgH. Nous avons également révélé un lien étroit entre l’intensité de la transcription, l’épissage et la mise en place de ces mécanismes au cours de la maturation B. L’étude de l’activation du NAS au locus Igκ a révélé l’existence d’un nouveau point de contrôle « TIE (Truncated-Ig Exclusion) checkpoint » permettant d’éliminer spécifiquement les plasmocytes produisant des Ig tronquées. Pour finir, nous avons démontré que la proximité entre le site donneur d’épissage d’un exon I et son promoteur permet de moduler l’intensité de la transcription de la région S et par conséquent son accessibilité à AID. En conclusion, nos résultats ont permis de montrer une transcription active des allèles exclus et une coopération des mécanismes assurant le « contrôle qualité » des ARN. De plus, les données concernant la toxicité des Ig tronquées pourraient ouvrir de nouvelles perspectives thérapeutiques dans le traitement du myélome. Thu, 16 Oct 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9129 Conception, synthèse et évaluation biologique de nouveaux dérivés flavonoïdiques inhibiteurs potentiels de la cyclooxygénase-2 Rokhaya GUEYE http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9108 La cyclooxygénase-2 (COX-2) est une enzyme qui catalyse l’étape initiale du métabolisme d’un acide gras, l’acide arachidonique, présent dans les phospholipides membranaires. Elle joue un rôle majeur dans les phénomènes inflammatoires. La COX-2 représente ainsi la cible moléculaire d’une classe d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui présentent moins d’effets indésirables sur la sphère gastro-intestinale que les AINS traditionnels mais pour lesquels demeure néanmoins une certaine cardio-toxicité. D’autre part, les flavonoïdes constituent une large famille de composés naturels qui possèdent de nombreux effets biologiques dont une activité anti-inflammatoire via une inhibition de la COX-2. Nous nous intéressons ainsi à la conception de nouveaux inhibiteurs de la COX-2 présentant un noyau de base de structure flavonoïdique. L’introduction, sur ce squelette flavonoïdique, d’un pharmacophore (groupements méthylsulfone ou sulfonamide) et/ou d’autres substituants nous a permis d’étudier l’effet de cette pharmacomodulation sur l’inhibition de la production de la prostaglandine E2, production qui est catalysée par la COX-2. Des 2’-hydroxychalcones ont été synthétisées par la condensation de Claisen-Schmidt entre une 2’-hydroxyacétophénone et un benzaldéhyde judicieusement substitués, certains d’entre eux ayant dû être préparés par synthèse totale. D’autres dérivés flavonoïdiques (flavanones, flavones, flavonols) ont également été obtenus à partir de 2’-hydroxychalcones. Une présentation du sujet de thèse, les méthodologies de synthèse et les évaluations biologiques des molécules d’intérêt sont exposées dans ce manuscrit. Fri, 11 Jul 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9108 Intégration génomique de l’herpèsvirus humain de type 6 (HHV-6) Mustafa AL JAWHARI http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9089 L’herpèsvirus humain de type 6 (HHV-6) est un virus ubiquitaire qui existe sous deux types A et B. Ce virus est capable de s’intégrer dans la région télomérique avec une prévalence de 1% à l’échelle mondiale. Les conséquences de cette intégration demeurent inconnues. Mais, la réactivation de l’HHV-6 a été associée au syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse « DRESS ». La détection et le suivi de la réactivation des herpèsvirus chez des patients atteints de DRESS ont été étudiés à l’aide d’une technique de PCR quantitative appliquée sur la salive. L’interprétation des résultats peut être différente selon le virus analysé. Dans le but de savoir si l’HHV-6 peut se réactiver à partir d’un virus intégré et être ainsi à l’origine des manifestations du DRESS, une lignée lymphocytaire B établie à partir d’un patient portant le CIHHV-6 a été traitée par 4 molécules incriminées dans le DRESS. Deux transcrits d’HHV-6 ont été détectés de manière aléatoire et indépendante du traitement. La protéine p41, n’a pas été détectée, montrant que ces molécules n’entraînent pas de réactivation à partir du virus intégré et n’utilisent pas ce mécanisme pour entraîner le DRESS. L’étude d’une large cohorte de 414 patients atteints de pathologies hématologiques ou néphrologiques a révélé une prévalence de 2% de CIHHV-6 (5/249 hématologie ; 0/165 néphrologie). Le chromosome 17 a été la cible d’intégration du HHV6 chez 3 patients. La localisation de l’intégration s’est révélée être en région juxtaposée à celle subtélomérique détectée par FISH, quel que soit le chromosome concerné. Une perte dans la région subtélomérique ainsi qu’une amplification des télomères du chromosome porteur ont été détectées de manière récurrente. Un dysfonctionnement télomérique et une instabilité chromosomique ont été mis en évidence. Nous avons rapporté que deux de nos lignées portant du CIHHV-6 utilisent vraisemblablement les deux voies connues pour maintenir les télomères : l’expression de la télomérase et aussi un profil d’ALT. Wed, 09 Jul 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9089 Etude de la régulation de l’intégrase des intégrons de classe 1 dans un modèle de biofilm bactérien Emilie STRUGEON http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9099 Les intégrons de classe 1 sont des systèmes de capture et d’expression de gènes sous forme de cassettes qui codent, la plupart du temps, des résistances aux antibiotiques. Ils jouent un rôle majeur dans la dissémination de la résistance aux antibiotiques chez les bactéries à Gram négatif. Des expériences en culture planctonique ont montré que l’expression de l’intégrase, élément-clé de ce système, était sous le contrôle de la réponse SOS bactérienne. Le mode de vie privilégié des bactéries dans les environnements naturels est le biofilm, mode de vie dans lequel les bactéries adhèrent aux surfaces et entre elles, formant des structures complexes et hétérogènes. Les biofilms sont caractérisés par une résistance accrue des bactéries aux antimicrobiens, une augmentation de l’expression des gènes de réponse au stress et sont des environnements favorables aux transferts de gènes. Ces propriétés du biofilm suggèrent qu’il pourrait constituer un environnement propice à l’expression de l’intégrase. Afin de vérifier cette hypothèse, nous avons comparé les niveaux d’expression d’un gène du régulon SOS, le gène sfiA et du gène intI1 codant l’intégrase de classe 1, IntI1R32_H39, en culture biofilm et planctonique. Nos résultats montrent que dans des conditions non-induites, les niveaux d’expression de sfiA et de intI1 sont augmentés en biofilm par rapport à la culture planctonique, mais qu’ils restaient inductibles via la réponse SOS. En corrélation avec le niveau d’expression, une plus forte activité d’excision d’IntI1R32_H39 est observée en biofilm. Outre sa régulation LexA-dépendante, le gène intI1 semble aussi être soumis à une autre régulation positive, spécifique au mode de vie biofilm, et qui impliquerait RelA, un acteur majeur de la réponse stringente. Le biofilm étant le mode de vie privilégié des bactéries dans les conditions naturelles (environnement, tractus gastro-intestinal), nos résultats indiquent que le biofilm serait un milieu propice à l'échange de cassettes de résistance via les intégrons. Wed, 09 Jul 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9099 Effet d’un stress salin sur la teneur en polymères pariétaux dans les feuilles de luzerne (Medicago sativacv Gabès) et sur la distribution dans les cellules de transfert des fines nervures Riheb BEN NJA http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9074 Les modifications physiologiques et structurales provoquées par NaCl, à 150 mM, dans la tige et la feuille de M. sativa var. Gabès ont conduit à l’analyse biochimique de fractions pariétales extraites aux étages foliaires jeunes ou âgés, témoins ou stressés. La teneur en sucres totaux et oses neutres est moins élevée dans les feuilles témoins jeunes qu’âgées, l’inverse est induit par NaCl. Les monosaccharides les mieux exprimés sont le galactose, l’acide galactique, le glucose et l’arabinose dans les fractions pectiques, et le xylose dans les fractions hémicellulosiques. Ce contenu monosaccharidique différe selon l’âge de la feuille et le traitement par NaCl. Dans les témoins, la principale différence est la teneur plus élevée en d’acides glucuronique et galactique dans les feuilles âgées que jeunes. Sous NaCl, le contenu en arabinose et glucose est augmenté dans les jeunes feuilles, alors que celui du galactose, des acides galactique et glucuronique et du rhamnose le sont dans les feuilles âgées, avec celui du fucose dans les fractions hémicellulosiques. L’immuno-identification des monosaccharides par dot Blots a précisé leur variation d’expression dans les fractions pariétales et,in situ, leur distribution dans les fines nervures. Dans les feuilles jeunes témoins les protubérances pariétales internes sont plus abondantes dans les feuilles âgées que jeunes et contiennent moins de JIM8 mais plus de XyGs et de RG. Sous NaCl, dans les feuilles jeunes et âgées l’augmentation de CCRCM1 et JIM8,argumente leur rôle d’agents consolidateurs du réseau de protubérances. Tue, 08 Jul 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9074 Détermination des glyco-gènes régulés au cours de la différenciation des cellules satellites murines et étude de leur implication dans le processus de fusion Vincent GRASSOT http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9083 Les cellules satellites sont des cellules indifférenciées présentes dans le muscle squelettique et responsables de la croissance post-natale et la régénération de cet organe. Leur activation et différenciation requièrent de nombreuses modifications dans leur environnement qui sont soumises à une régulation fine. Elles peuvent être reliées aux variations d’expression génique qui interviennent au cours de ces processus. Une étude des premières étapes de la myogenèse avec la lignée myoblastique murine C2C12 a montré des variations significatives dans l’expression du glycogénome (Janot et al., 2009). Notre étude a utilisé les cellules satellites murines (CSM) et leur capacité à se différencier en myotubes ou en pré-adipocytes pour procéder à un crible transcriptomique sur 383 glyco-gènes afin de sélectionner ceux dont les variations d’expression seraient spécifiquement associées à la différenciation myogénique ou à la trans-différenciation pré-adipocytaire. L’étude transcriptomique des 383 gènes dans les deux voies de différenciation et la comparaison de leur profil d’expression nous ont permis d’identifier 31 gènes impliqués dans la myogenèse et 72 associés à la pré-adipogénèse. La classification de ces gènes selon la fonction de leurs produits a révélé un fort remodelage de la matrice extracellulaire ainsi qu’une expression des protéines d’adhésion (intégrines) spécifique à chacune des voies. L’étude fonctionnelle menée sur Itga11 et Chst5 a mis en évidence leur forte implication dans la fusion cellulaire et ainsi renforcé notre sélection. Deux modèles de régulation ont ainsi pu être proposés. Ils relient les régulations géniques observées à la myogenèse et pré-adipogénèse. Tue, 08 Jul 2014 00:00:00 +0200 http://epublications.unilim.fr/theses/index.php?id=9083