accueil > Revue > N°55-56 | 1998

N° 55-56 | 1998
Sémiotique gourmande. Du goût, entre esthésie et sociabilité

Cinq contributions qui portent sur le goût et les saveurs. Cette série d’études fait la preuve qu’une nouvelle perspective est envisageable dans le domaine du goût : la signification des saveurs, celle de leur appropriation sémiotique, à l’intérieur d’une culture et d’une société, par des sujets qui les intègrent à une éthique et une esthétique du quotidien, voire à une forme de vie… Au sommaire notamment : Réception et construction de l’objet du goût chez Brillat-Savarin (G. Marrone) ; Pour une sémiotique du goût : de l’esthésie au jugement (G. Grignaffini) ; Fumer : formes du goût et formes de vie (S. Montes et L. Taverna) ; Le goût et le nouveau monde (Fr. Marsciani) ; De la contagion (E. Landowski).

Eric LANDOWSKI
Avant-propos [article non publié en ligne]
Gianfranco Marrone
Réception et construction de l'objet du goût chez Brillat-Savarin [article non publié en ligne]
Giorgio Grignaffini
Pour une sémiotique du goût : de l'esthésie au jugement [article non publié en ligne]
Stefano Montes et Licia Taverna
Fumer : formes du goût et formes de vie [article non publié en ligne]
Francesco Marsciani
Le goût et le Nouveau Monde [article non publié en ligne]
Eric LANDOWSKI
De la contagion [article non publié en ligne]

Couverture du numéroloupe