accueil > Actes de colloques > Kitsch et avant-garde

Kitsch et avant-garde : stratégies culturelles et jugement esthétique

Sous la direction de Anne Beyaert-Geslin

Fréquemment discutées par l’esthétique, la critique d’art et la sociologie, les notions de kitsch et d’avant-garde n’ont guère été soumises à l’attention sémiotique. Ce colloque propose de les associer à des objets, des formes de vie et des stratégies culturelles afin d’examiner le travail intime des valeurs et d’observer les liens du beau, du bien et du vrai.
Parce qu’ils permettent de marquer la place de la beauté dans les pratiques culturelles et vis-à-vis d’une alternative stratégique, les objets représentatifs du kitsch et ou de l’avant-garde offrent en effet un accès privilégié au jugement esthétique. S’ils ne nous apprennent pas ce qu’est le beau, du moins le montrent-ils « à l’œuvre » dans la construction du sens.

29 et 30 septembre 2006

Anne Beyaert-Geslin
Introduction
Kitsch et avant-garde : de l’objet à la stratégie culturelle
Denis Bertrand
Kitsch et dérision
Maria Giulia Dondero
Reproductibilité, faux parfaits et contrefaçons : entre fétichisme artistique et goût esthétique
Christophe Genin
Le kitsch : une histoire de parvenus
Pierluigi Basso-Fossali
Essai de sémiologie critique sur la gestion des valorisations
Les seuils du kitsch : de la « logique du bazar » à la « rédemption (apparente) des guillemets »
Françoise Parouty-David
Métamorphoses des styles et contrat fiduciaire
Odile Le Guern
Kitsch, ça le fait !
Nanta Novello Paglianti
Esthétique des corps et représentations kitsch