Décembre 1915-janvier 1916. - Contrexeville

On saute ici directement à la Saint-Sylvestre, à Contrexéville. Simon Jeanjean est en convalescence, suite à une nouvelle hospitalisation à Verdun (cf. carte n° 249 du 2 janvier 1916), souffrant de gel des extrémités (pied, doigts). Ce qui lui laisse le temps de lire, de se languir, d'écrire, et comme toujours de gérer à distance ses affaires familiales.

A partir de ce point l'enchaînement est difficile à établir avec certitude, les cartes étant très peu datées. Simon Jeanjean est probablement passé plusieurs fois du front aux lignes arrières. Certaines séries de cartes devront être fournies pêle-mêle sans date certaine.

N.B. : Peut-être aurait-il fallu intercaler ici les cartes de Villers-Bretonneux dans la Somme – sans lieu ni dates identifiables, mais sur la foi que la bague évoquée dans la carte n° 355  (reçue par Blanche à la grande joie de son mari) soit bien la 'bague des tranchées' envoyée par Simon et évoquée dans la carte n° 227 ci-avant.

Ce serait l'hypothèse n° 1 ou “ hypothèse de la bague ” (cartes de Villers-Bretonneux datées d'août 1915) plus ou moins compatible avec le fait qu'il ait été hospitalisé a Verdun comme il le dit dans la carte n° 249 ci-après (01/01/1916, 2e partie)

Hypothèse n° 2  : Villers-bretonneux ferait partie du séjour vécu dans la Somme jusqu'en décembre 1916 – et évoqué ensuite avec soulagement en Moselle (cartes de Maron et de Toul). C'est cette hypothèse qui a été retenue.

Correspondance